Linwelin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Linwelin

Message  Harlon le Mer 10 Déc 2014 - 21:03

Procès ayant opposé Linwelin au Duché de Touraine

30 Août 1462

Procureur : Enjoy Corleone (Enjoy)

Juge : Maximilian de la Louveterie (Maximilian..)

Linwelin était accusé de trouble à l'ordre public.


Acte d'accusation :

En ce trentième jour du mois d'Aout de l'an 1462, nous, Enjoy Corleone, Bourgmestre de Chinon ouvrons un procès contre ce cadavre ambulant qui se prénom Linwelin, quel nom ridicule cela dit en passant, pour nous c'est juste une brune au teint blafard rien de plus, au motif de trouble à l'ordre public.

La nuit du 28 au 29 aout 1462 la mairie de chinon a été illégalement attaquée par un groupe d'individus, nos principaux suspects sont des Chinonais consanguins, y en a pléthores. Pléthores ? C'est quand y en a beaucoup...
Cette femme, si on peut la nommer ainsi, que nous avons devant nous n'a pas été vue lors de la prise de la mairie, ni nulle part d'ailleurs, néanmoins dans la nuit du 28 au 29 aout alors que les habitants, de chinon, de malhonnêtes tourangeaux dégénérés, ont essayé de prendre illégalement la mairie, cet inconnu se trouvait juste devant la mairie entrain de monter aux créneaux avant de récolter une taloche. Elle a donc participé à cette ignominie.


Si nous relions les faits par un raisonnement voisin de la procureur, il est évident que cette future coupable à bel et bien participé à la tentative de prise de mairie.


Les révoltes et prises illégales de mairie sont qualifiées de crimes dans le coutumier.

Les éléments de l'enquête tendent à prouver la culpabilité de l'accusée toutefois ses droits doivent être respectés, et comme jusqu'au verdict final la présomption de culpabilité est de rigueur l'accusée dispose du droit de se défendre en faisant appel à un avocat et à des témoins même si ceci ne servira strictement à rien. Je rappelle que selon un chapitre que personne ne lira de notre coutumier, à l'article...etc. 'La fuite ou la tentative de fuite constituent un délit; un aveu, ou une circonstance aggravante.


Première plaidoirie de la défense:

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.


Réquisitoire de l'accusation:

Huberte écouta avec patience la parlote du témoin de l'accusation.

Monsieur le Juge,

Vous pouvez constater que Linwelin, Dame de Négron, est Chinonaise et se trouve être nommée à la fonction de Chancelière de Touraine.

Effectivement elle a bien participé à reprendre la Mairie avec l'aval de la Duchesse de Touraine.

Vous trouverez une annonce affichée sur le panneau des "Annonces Ducales"

Selon notre coutumier:

Le Maire est un officier ducal. Il est le gouverneur d’une Commune de Touraine. Le maire est élu par la majorité des habitants imposables de sa Commune pour trente jours... etc....

La Chose qui a esté une action en justice à l'encontre de l'accusée, n'était pas légitime et n'a donc aucun pouvoirs judiciaires.

C'est pourquoi, je vous demande la relaxe pour la Dame de Négron.


Dernière plaidoirie de la défense:

Convocation au tribunal à la main, parce que quand même fallait y’aller, un tour passé, 3 petits tours et puis s’en va après.

La blafarde brune, du nom de Linwelin, alors…anacyclique, ambigramme ou palindrome ? D’aucuns dirait que c’est du parallélisme et Lin’ dira Bingo ! M’enfin nous n’étions pas là pour discuter des figures de style de son nom ma foi. C’est donc avec son arme de poing, son éventail, parce qu’on lui avait dit que le tribunal était plein comme un œuf, qu’elle alla assister à son propre procès.

Eh bien en effet il y avait foule ! Pour çà qu’elle ne s’était pas précipitée, se disant que peut être il se viderait un peu avant son arrivée.

Elle salua le juge d’une inclinaison de tête puis écouta les diverses interventions qui la concernaient. Elle sourit à Huberte puis plissa les yeux, tout en agitant son éventail, quand elle entendit maitre Corbeau sur son siège perché et qui tenait en son bec…ah non çà c’est une autre histoire.

Une fois toutes les interventions terminées elle replia son éventail et s’avança vers la barre.

« Votre Honneur, mes accusateurs et défenseurs, mes hommages.
Juste un aparté votre honneur à l’intention du noir corbeau ici présent. »

Elle se tourne vers le Corbeau et l’interroge (HRP/ réplique de la fameuse chanson citée Marine Lepen en continuité/HRP)

« Quand vous dites : Ce matin là, j'me suis dis qu'il aurait mieux fallu rester au lit ou téter l'sein d'la catin d'cette nuit là ! Excusez moi pour ce language votre honneur ...
- Fallu, fallu ccc'est... c'est un mot ? c'est c'est quoi ? Ben c'est compliqué ça.
- Nan il aurait..il aurait mieux fallu. C'est conditionnel passé 1ère forme. Allez on aurait pu dire : Il aurait mieux valu, aussi. Tu verbe valoir. C’eut été plus élégant. »

Puis s’adresse au juge.

« Eh bien, en effet, j’avoue que cette nuit là, j’ai bien essayé de tenter de forcer la porte de la mairie pour en déloger la Corléone là bas. Et en effet, je me suis retrouvée les quatre fers en l’air comme le dit le sieur là, d’ailleurs il aurait mieux fallu que je reste chez moi ce jour là !
Mais je n’avais pas remarqué qu’il me suivait, sinon nul doute que je l’aurai enrôlé pour forcer la porte.
Par contre je l’ai vu déguerpir comme un lapin, à croire que je lui ai fait peur, mon teint blafard sans doute, un fantome çà fait peur faut pas croire ! .
Du coup je l’ai suivi jusque dans son trou et une fois qu’il s’est planqué sous son lit, je l’ai enfermé à double tour et j’ai fais OUH…OUH….

Voilà, je vous ai apporté l’ordre de notre duchesse m’autorisant à me déguiser en fantôme et à faire BOUH pour tout suspect rôdant derrière moi.

Et comme l’a indiqué dame Huberte, et comme vous le savez sans doute, je suis chinonaise, dame de Négron, chancelière de Touraine et je travaille pour le duché en tant que responsable de la capitainerie tourangelle et également chef maréchale à mes heures perdues.

Je suis également adjointe à l’urbanisme à la mairie de Chinon et lors de la reprise de notre bonne ville, je témoigne qu’aucun dégât n’a été fait sur l’urbanisme de la ville par ces visiteurs. »

Un instant de pause puis

« Aussi, je demande la relaxe et 10 coups de fouets au sieur qui vient de témoigner pour avoir oser poser ses yeux concupiscents sur mon noble séant, comme il vient de l'avouer lui même. »

Elle tend l’ordre ducal au juge puis reprend son éventail et retourne s’asseoir attendant le jugement.

« A ce titre, je demande la relaxe et 10 coups de fouets en place publique au sieur qui vient de témoigner pour avoir oser poser ses yeux concupiscents sur mon noble séant. Et si je peux choisir le bourreau, ce serait un honneur, votre honneur. ».


L'accusation a appelé Le_corbeau à la barre:

[HRP : attention, pour le fun et bien comprendre ce témoignage, écoutez d'abord la chanson "Marine le Pen" de Philippe Katherine /HRP]

Ouais donc votre honneur c'était samedi là, à côté de la mairie de Chinon. Je me promenais dans le marché à l'aube, j'aime bien me lever tôt pour voir les bonnes affaires avant tout le monde, d'ailleurs il y avait un magnifique bustier, j'suis sur qu'il vous irai à merveille cher Procureur. Bref. Donc je me promenais et puis y a cette fille devant moi avec ses grands cheveux noirs vous voyez ? J'ai commencé à la suivre parce que bon, je sais pas, j'avais envie de baiser. Pis d'un coup elle s'est retournée et là qu'est-ce que je vois ?
Putain ! Mais elle votre honneur oue oue ! ELLE ! Vous l'croyez pas ? Putain ! Elle, cette Liwelin maintenant que j'connais son nom ! Nan mais vous le croyez pas ça ! Alors j'me dis : très bien, c'est bon, je vais la suivre voir ce qu'elle manigance à cette heure ci, c'est louche. Alors je fais semblant de rien en fredonnant dans ma barbe un vieil air du Mussidan et ayant une pensée fugace pour l'Poilu là-bas et cette bonne vieille Losses.

Bref. Je jette un oeil discret, sifflotant tout bas l'air bien innonçant, il faisait bon pour une fois dans l'coin pour un ptit matin, c'était sympa. Puis là jme retourne et je la vois qui jette un œil par la fenêtre à l'arrière de la Mairie et essaye de l'ouvrir. Je commence à flipper parce que j'me rends compte qu'elle tente vraiment de rentrer par effraction votre honneur ! Alors je me tapis dans un buisson et j'me la boucle cette fois ! C'est qu'c'était sérieux d'un coup.
Alors j'attends, elle galère toujours avec la fenêtre et là j'vois quelques ombres mais j'suis incapable de vous dire qui, j'vais pas vous mentir quand même j'suis pas royalo. J'fais l'tour du buisson, j'en choppe un autre et là j'vois qu'ils arrivent à péter la fenêtre et BAM ! un coup d'taloche dans sa trogne ! Elle tombe, j'peux pas m'retenir de me pouffer voyant cette foutue rebelle se la ramasser les quatre fers en l'air. j'entends du bruit, j'suis grillé alors j'panique et j'commence à courir, direction l'auberge la plus proche histoire de m'planquer sous un lit. C'est un vrai cauchemars votre honneur ! J'ai
l'impression de les sentir derrière moi alors j'traine pas et j'me planque, j'ose pas m'retourner. Miracle, au bout de quelques minutes, personne d'autre n'est entré, j'pense qu'ils ont eu peur que j'les r'connaisse.

Ce matin là, j'me suis dis qu'il aurait mieux fallu rester au lit ou téter l'sein d'la catin d'cette nuit là ! Excusez moi pour ce language votre honneur ...
Mais moi j'vous l'dis ! Autant qu'on foute en procès les fiers et ardents défenseurs de la Mairie d'Chinon c'soir là j'ai du mal à comprendre alors qu'ils vous rendent service ... Mais si elle, elle s'en sort bien alors que c'est contre elle et sa bande de mécréants qu'ils ont du tenir les lieux, alors là j'comprends plus rien, Foy d'barbu !


Énoncé du verdict: Le prévenu a été relaxé.

*les procès s'enchainaient, il etait grand temps de faire stopper certains d'entre eux *

Il y a des procès qui n'ont pas lieu d'etre. Celui ci, ainsi que tous ceux lancés par la pseudo mairesse Enjoy Corleone en font partis.

Madame Corleone, en tant que mairesse revoltée, vous n'avez aucun droit de mettre en procès d’honnêtes citoyens de notre bon duché.

En consequence de quoi En ce jour 22 septembre du mois de Septembre 1462 , Moi Maximilian de la Louveterie, Juge de Touraine, de par les pouvoirs que m'a conféré Sa Grasce Aemilia , rends le verdict suivant :

Je relaxe dame Linwelin qui a fait son devoir tentant de vous empecher de piller plus encore la mairie

Aucun mention de ce procès ne sera mis dans son dossier judiciaire et a faire paraitre officiellement une annonce permettant egalement de laver l'honneur de nos courageux Tourangeaux.

Dame Linwelin, vous voici Libre et sachez bien que votre courage pour reprendre la mairie aux mains de ces brigands, a été remarqué. Le Duché vous en est reconnaissant.

Justice a été rendue.

*Un bon coup de maillet, affaire suivante*


Document joint à l'énoncé du verdict:

Spoiler:




Des procès lancés lors de la prise de Chinon

De nous, Aemilia d'Amahir de la Louveterie, Duchesse de Touraine,
Au peuple de Touraine,
Aux nobles de Touraine,
A tous ceux qui liront ou se feront lire,



Faisons savoir que la dénommée Enjoy qui s'est emparée il y a peu de Chinon a lancé sans raison valable des procès contre les Tourangeaux et Tourangelles qui se sont mobilisés pour reprendre le village. Il ne saurait être question de les condamner pour leur bravoure, aussi que ceux dont le nom apparaît ci-dessous soient rassurés par avance, le juge et le procureur travaillant déjà à leur évidente relaxe:

Albin.
Huberte
Linwelin
Othilie
FURETTE
Nessty_la_vilaine
El draco
Greemzy
Balt1


Fait à Tours au Palais Ducal le 08 septembre de l'an de grasce 1462,



Duchesse de Touraine




Harlon

Date d'inscription : 17/09/2014
Nombre de messages : 648


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum