Ailin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ailin

Message  sofy le Jeu 5 Fév 2015 - 16:29

Procès ayant opposé Ailin au Duché de Touraine

18 janvier 1462

Procureur : Alix_rogal

Juge : Claudia

Ailin était accusé de Trouble à l'ordre public.

Acte d'accusation :

Acte d'accusation
Le juge du Comté : Harlon
Le Prévôt des maréchaux : Linoa
Le procureur : Alix_rogal

Accusé : Ailin
Victime : Duché de Touraine
Délit : Trouble à l'ordre public
Lieu : Mairie Chinon



*Un second dossier concernant la révolte contre la mairie de Chinon. Il s'avança donc au milieu de la salle et prit la parole.*

En ce jour du 18 Janvier 1463,

Nous Alix Rogal procureur du Duché de Touraine lançons un procès contre Ailin pour Trouble à l'ordre public

L'accusé ici présent avait fait parti de la révolte qui avait eu lieu contre la mairie de Chinon. Ce qui est une infraction direct à notre coutume, c'est vrai, et si tout le monde se révoltait contre la mairie...

Dans la nuit du 10 au 11 décembre 1462 une tentative de prise de mairie a eu lieu dans la belle ville de Chinon. Heureusement pour nous, le prévenu s'est retrouvé opposé à la milice de garde cette nuit la. Ce dernier ainsi que sa complice condamnée pour les mêmes fait n'a pas pu franchir la porte de la mairie. Le maire en place pendant cette période l'avait fait la descrition de l'accusé ici présent au service de police. Nous appelons sire Abin à la barre afin de nous apportez son témoignage.

Je vous fait lecture des preuve que nous avons contre ce sire votre honneur

Bonjour, je transmet de la part du maire de Chinon (Albin.), si vous pouviez mettre en procès le plus rapidement possible avant qu'ils partent.

10/12/1462 04:07 : Une tentative de révolte a eu lieu devant la mairie, et vous avez contribué à la mater. Dans la mêlée, vous avez reconnu Ailin parmi les assaillants.

Reconnu par Albin. lui même il me semble, voir avec lui.

Et reconnu par Fanny1 :

11/12/1462 04:08 : Une tentative de révolte a eu lieu devant la mairie, et vous avez contribué à la mater. Dans la mêlée, vous avez reconnu Lena. parmi les assaillants.

La révolte est un acte très grave, elle est sévèrement puni par notre coutumier. Je vais vous faire faire lecture de notre coutumier en particulier le passage vous concernant

CHAPITRE V.
Des crimes

X. Celui qui attente une révolte doit être banni deux mois après avoir été jeté en geôles un jour, pour le moins. S’il dispose de circonstances atténuantes suffisantes, on ne le bannira point. S’il récidive, on le jettera en geôles le plus longtemps que les coutumes du Royaume y autorisent.

Vous pouvez si vous le souhaitez vous faire assister par un avocat

Ailin vous êtes accusée de Trouble à l'ordre public pour tentative de révolte envers la Mairie de Chinon

Qu'avez vous à dire pour votre défense?

Fait le 18 Janvier 1463
Alix Rogal
Procureur de Touraine

Première plaidoirie de la défense

La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Réquisitoire de l'accusation
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

La défense a appelé Ailin à la barre
Voici son témoignage :
Ailin était en retard, mais sonidiot de chien l'avait perdue , aussi arriva-t-elle essouflée et catastrophée .

Messieurs et dames de la cour, excusez ma venue tardive, c’est que je ne vois pas bien, puis je boite, je viens de subir une attaque juste avant mon arrivée en Touraine, alors forcement je marche moins vite. Cette histoire de révolte est vraiment idiote, c'est que Papa m'avait mise en colère, pardonnez ces histoires pas intéressantes mais c'est qu'il est vraiment terrible avec moi . D'abord il me vend pour redorer ses titres, puis comme ça ne marche pas il me bannit, et enfin il me rappelle puis il trouve ma conduite trop réfractaire à sa personne, alors il me met entre les mains d'une brute qui confond éducation et bagne , alors forcement je ne suis pas d'accord, je parviens à m'échapper, il me vole 600 écus , je vous assure c'est un tyran ce père !!Et puis après je perds un peu la vue, alors il me donne un chien, et m'envoie aux quatre coins du pays . ET ensuite j’apprends qu'il se marie, et que je ne suis pas invitée, alors... pardonnez encore ça doit vous ennuyer tout ça mais .. je voulais me venger , alors j'ai vu des gens ce soir là , j'ai entendu des clameurs, et je me suis jointe à la foule qui cassait les vitre de la bâtisse... mais je ne voulais rien voler , ha non !! Je voulais juste salir son nom infâme !
Alors vous pouvez me mettre en prison pour la vie, je le mérite sans doute * se met à pleurer* de toute façon j'y suis déjà en prison vous savez, alors un peu plus un peu moins... mon père il savait que ma mère souffrait d'un mal et il ne m'a même pas fait soigner , ma mère est morte mais moi j'ai son mal et je vais perdre complètement la vue à cause de lui . Mais si vous voulez trouver réparation, faites donc appeler Charles de Brissac c'est lui le responsable; lui lui et luiiiii * un peu hystérique quand même * .
Mais s'il vous plait, si vous me mettez ne geôle, laissez moi mon chien, c'est mon seul ami messieurs dames, sans lui je suis rien du tout ! il est bête et il bave, mais il est gentil et me tient chaud . Vous n'allez quand même pas me le retirer !! déjà que des brigands m'ont tout pris , il n'y a pas trois jours , j'ai même été rouée de coup; même que c'est le juge de la province voisine, si si je l'ai entendu son ami qui disait "m'sieur le juge, n'y allez pas trop fort quand même, c’est encore une gosse " mais le juge il disait " ça me défoule, de frapper sa petite gueule d’amour !" ho quand même ils ne m'ont pas pris ma dignité ouff hein?
Msieurs et dames de la cour, je demande pardon pour tout tout tout, sauf à mon père, voilà..
*En larmes, le hoquet à répétition termina sa plaidoirie, la main sur le col de son chien, l'autre tremblante sur la barre , pâle comme un linge de nouveau né *

Enoncé du verdict : Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.

*la nouvelle Juge avait prit connaissance du dossier. Quand vient son tour, l’air grave, elle dit.*

En ce jour du trois Février de l'an de grâce 1463, nous Claudia, Juge de Touraine, de par les pouvoirs que nous a conféré Sa Grasce Antonio Licors, rendons le verdict suivant :

- Vu la Charte du Juge
- Vu la Charte législative
- Vu l’article X. du Chapitre 5 de notre Coutumier ;
- Vu le réquisitoire de la procure ;
- Vu les témoignages apportés par les agents de la Prévôté ;

Considérant que les témoins de l’accusation ont clairement identifié l’accusée lors de sa tentative d’assaut envers la Mairie de Chinon.
Considérant les faits reprochés comme entraves à la moralité et à l’ordre social.

En conséquence de quoi, nous déclarons l’accusé coupable de Trouble à l’ordre publique et ordonnons sa mise aux arrêts pour une durée de 5 jours.

*Se tournant vers l'accusée*

Soyez heureuse d’avoir été repoussée par les défenseurs de Chinon, ainsi vous n’avez pu prendre quelconque possession municipale, c’est la raison pour laquelle je ne vous amende point ce jour. Considérer cela comme une certaine clémence à votre égard.

Conformément aux lois royales et au premier alinéa de l'article deux, de la sous-section deux, de la section trois, de la partie une des Statuts du Parlement de Paris (art. 1.3.2.2), vous disposez de deux semaines à compter de ce jour pour faire appel de la présente décision.

*Le maillet de la Juge s’abattit sur son socle.*
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 5 jours.

sofy

Date d'inscription : 15/04/2014
Nombre de messages : 1967


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum