Chansons populaires tourangelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Sam 18 Nov 2006 - 22:25

Baya

de LLyr, sur l'air de Bali-Balo

Bailli Baya dans son berceau
Elevait déjà les taureaux
et dans le ventre de sa mère
elle se voyait déjà bergère

Ah ah a oui vraiment
Bailli Baya , bravo ! chapeau !

Bailli Baya pour le dessert
Comptait l'mouton pour mieux y faire
Arriva un troupeau de steack tartare
Qui la fit coucher tres tard
Ah ah Bailli Baya , bravo ! chapeau !

Bailli Baya chez les bonnes soeurs
Prit un air supérieur
La vieille au soir parlant de bon coeur
Elle comptait encore les veaux à pas d'heure
Ah ah Bailli Baya , bravo ! chapeau !

Bailli Baya dans son salon
Avec son homme et un cochon
Dès qu'son homme eut tourné la tête
Elle Mit à la vente la pauvre bête (le cochon hein pas Hans..quoique...)
Ah ah Bailli Baya , bravo ! chapeau !

Bailli Baya au conseil siégea
en pleine crise animaliere compta
Elle s'évertua à son service
Pour que les bouchers lui livrent saucisses
Ah ah Bailli Baya , bravo ! chapeau !



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


de LLyr, sur l'air de Daniela d'Elmer Foot Beat

Ouiiiiiiii Hihiiiiiiii...
Moi, ce que j'aime, chez Dame Baya
C'est qu'elle compte sur ses doigts.
Elle est toujours d'accord
Pour acheter des veaux encore.

Ouh ouh ouuuhhh...

Moi, ce que j'aime, chez Dame Baya
C'est que l'on peut acheter par trois.
Elle est toujours d'accord
Pour battre des records.

Ouh ouh ouuuhhh...
Dame Baya la la la la la la la laaaaa
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya...

Ce que Dame Baya aime en moi,
(pa pou pa pap yeah yeah yeah)
C'est que l'on a toujours le choix.
(pa pou pa pap yeah yeah yeah)
Je ferai tout pour lui plaire,
Achat de Vache du limousin ou de fermiere.

Ouh Ouh Ouuuhhhh...
Dame Baya...

Et dans les comptes de Dame Baya
(Et dans les comptes de Dame Baya)
Et dans les comptes de Dame Bayaaaa...

Oh oh oh oooh...

Il y a toujours de la place
Pour les gros troupeaux qui passent.

Ouh ouh ouh ouhhh
Dame Baya la la la la la la la laaaaa
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya (la la la la la la laaa)
Oh Dame Baya

Dame Bayaaaaa
Dame Bayaaaaa
Dame Bayaaaaa



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


de Boblem, sur l'air de Maya l'abeille de Nadine Delanoe

Dans un royaume d'un autre temps
Vit la plus belle des baillis
Que l'on ait vu depuis longtemps
S'envoler à travers le pays

Cette petite bailli porte le nom de Baya
Petite oui mais espiègle Baya !

Qui commerce ses ovins
Ses légumes et ses bovins
Venez donc découvrir la malicieuse Baya
Petite oui mais espiègle Baya !
Tout le monde aimera Baya

Baya Baya Baya Baya
Baya raconte-nous ton métier de bailli.


Dernière édition par le Jeu 23 Nov 2006 - 0:47, édité 1 fois

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:20

Boblem

de LLyr, sur l'air de J'te dis quand même de Patrick Bruel

Tu aurais pu dire tout ça
Ailleurs qu'en gargotte là-bas
Que t'allais p't êt' mentir
Et p't êt' même pas y rev'nir
Mais en tout cas, c' qui est sûr
C'est qu'on pouvait en rire

Alors on va pas s' causer comme ça
Comme d'hab tu l'annonceras
Sinon on serait bien embeté
On ne saurait plus qui taquiner
On s'est moqué tellement d' toi
Des fois qu'on fasse comme ça

Mais j' trouve pas d' refrain à tes histoires
Tous les mots qui m' viennent sont dérisoires
J' sais bien qu' on' la trop dit
Mais j' te l' dis quand même... Boblem

J' voulais quand même te dire merci
Pour tous tes discours qui n'ont pas prix
Certains rigolent déjà
J' m'en fous, j' les aimai pas
T'avais l'air trop bien trop courtois
Y en a qui n'supportent pas

Mais j' trouve pas d' refrain à tes histoires
Tous les mots qui m' viennent sont dérisoires
J' sais bien qu' on' la trop dit
Mais j' te l' dis quand même... Boblem

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:21

Cuculus


de Boblem, sur l'air de Prendre un enfant par la main.

Prendre un bourreau par la main
Pour qu'il torture l'Angevin,
Qu'il lui fasse endurer les pires malheurs
Qu'il lui ote poumons et coeur.
Prendre un bourreau dans ses bras
Une fois finis les débats
qu'il sèche sa lame en ricanant de joie
Cherchant sa prochaine proie.

Prendre une luciole par les pattes
En prenant garde qu'elle n'éclate
Et empécher qu'elle ne se carapatte
Prendre une luciole par les pattes.
Prendre un coucou par les ailes
et l'envoyer vers le ciel
rejoindre la belle qui l'ensorcelle
Sa reine aux doux yeux de miel

Prendre cuculus au conseil
Pour que sur la loi il veille
Que pour toute escroquerie brigand paye
En écus ou en orteils
Prendre cuculus dans le texte
Le ramener au contexte
Alors vous verrez qu'il est sans conteste
Le meilleur, et j'en atteste.




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

de LLyr, sur l'air de Mirza de Nino Ferrer

Z'avez pas vu Cucu ? Oh la la la la la la
Z'avez pas vu Cucu ? Oh la la la la la la
Z'avez pas vu Cucu ? Oh la la la la la la

Où est donc passé le bourreau
Je le cherche partout
Où est donc passé ce proc'
Il va me rendre fou
Où est donc passé la Luciçole
Oh! Ça y est, je le vois !
Veux tu venir ici,
Je n'le répéterai pas
Veux-tu venir ici,
Mmmmm, sale bête va !
Veux-tu venir ici
Oh! Il est reparti

Où est donc passé le bourreau
Je le cherche partout
Où est donc passé ce proc'
Il va me rendre fou
Où est donc passé la Luciçole
Oh! Ça y est je les vois !
Cucu hurle encore une fois
"Marre de te chercher comme ça
Veux tu venir ici
Je n'le répèterai pas
Veux tu venir ici
Oh et En Anjou pas
Veux tu venir ici
Oh yeah ! satané Cuculus ma foi


Dernière édition par le Jeu 23 Nov 2006 - 0:49, édité 1 fois

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:22

Lilouu

de LLyr, sur l'air de Bioman

Moitié Vicomte, Moitié Seigneur
Le plus valeureux de tous les jouteurs
Lilooouuu
Lilooouuu

Défenseur de la Touraine
Coup de poignard pour les peureux
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu
Lilooouuu
Lilooouuu

Venu du Dauphiné la lointaine
Les forces du mal
Du vide abyssal
Lilooouuu
Lilooouuu

Tu sauras les faire bouger
Tu t'en vas vers des aventures
Qui préparent notre futur
Lilooouuu
Lilooouuu

Venu du Dauphiné la lointaine
Beaucoup d'hommes rêvent t'avoir
Ton courage, ta force, ton savoir
Lilooouuu
Lilooouuu

Font qu'ils vont se faire voir
Personne ne pourra égaler
Ta vaillance, ta force, ta volonté
Lilooouuu
Lilooouuu

Reste dans nos souvenirs
Prêt à nous suriner
Justice et liberté
Lilooouuu
Lilooouuu

Tu n'en as que faire

Moitié Vicomte, Moitié Seigneur
Le plus valeureux de tous les jouteurs
Lilooouuu
Lilooouuu

Défenseur de la Touraine
Coup de poignard pour les peureux
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu
Lilooouuu
Lilooouuu

Venu du Dauphiné la lointaine
Les forces du mal
Du vide abyssal
Lilooouuu
Lilooouuu

Moitié Vicomte, Moitié Seigneur
Le plus valeureux de tous les jouteurs
Lilooouuu
Lilooouuu

Héros of zi unvierseeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuhhhhh !!!

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:25

Alexaria


de LLyr, sur l'air de Félicie de Fernandel

C'est dans un coin de Chinon la bonne
Que j'ai rencontré Alex, Dame Cuicui
Il arrivait avec une grosse bombone
Et moi j'arrivai pas tres rafraichi
Je trouvai vite une occasion
D'engager la conversation

Il y avait un livre de cuisine vendu par un Nain imberbe
J'ai parlé de cette aubaine, Superbe !
Alex, Dame Cuicui aussi
J'pensais les couleurs sont bien bonnes
Et les affaires des vendeurs bourdonnent
Alex, Dame Cuicui aussi
Près de nous sifflait un colporteur
L'odeur dégagée n'était pas bonne
Alex, Dame Cuicui aussi
Un voleur faisait toutes les poches
Il avait qqchose qui cloche
Alex, Dame Cuicui aussi

Afin d'avoir un prix à l'achat
Je lui proposai de lui en mettre plein les bras
Comme il est fin et délicat
Il prit 300% de com plein d'embarras
Et pendant qu'il comptait ses sous
J'fis pareil sur le coup

J'vit son Cuculus se battre
Il avait du poil au pattes
Alex, Dame Cuicui aussi
Puis une sorte de rat d'égout
Qui me provoqua du dégout
Alex, Dame Cuicui aussi
Il m'offrit sa breloque
Ca sentait la camelotte
Alex, Dame Cuicui aussi
Puis une poire et des gaufrettes
J'étais loin d'être Bête
Alex, Dame Cuicui aussi

La colère lui monta à la tête
Elle cria "qu'est ce que tu veux j'fasse d'ça ?"
Alors j'emmenai mon livre de recettes
Dans une auberge tout près de là
C'était l'auberge de Chinon
et des buveurs réunis

J'trouvai les recettes ordinaires
Les épices chiants mais pas cher
Alex, Dame Cuicui aussi
Je cuisinai bien vite
Derrière y avait la file
Alex, Dame Cuicui aussi
Sous la cuisine y avait le feu
Mais je pensai que ça serait du vol
Alex, Dame Cuicui aussi
Maintenant que c'était fait en plus
J'avais plus qu'à le vendre aux puces
Alex, Dame Cuicui aussi
A des variations de prix les plus folles
Que m'enerve plus qu'les trolls
Alex, Dame Cuicui aussi

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:26

Boubou


de LLyr, sur l'air de Belle, de la comédie musicale "Notre Dame de Paris"

Boubou, elle
se demande ce qu'on a encore inventé sur elle
Quand elle s'perd et qu'elle met son corps à jour, tel
Une vicomtesse qui étend ses bras pour nous engueuler
Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds

J'ai posé mes yeux sur sa robe de gente dame
A quoi me sert encore de prier Nostre Dame ?
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre ?
Celui-là ne mérite pas de se perdre pour elle

Ô Nostre Dame !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Ne pas me perdre avec Boubou là bas

Boubou, elle
Se demande qui s'est incarné en elle
Pour faire tant et tant pour la Touraine ?
Qui a mis dans son être en péril éternel
Pour l'empêcher de deverser tant de fiel ?

Elle porte sur elle la malchance originelle
La chanter fait-il de moi un criminel ?
Celle
Qu'on prenait pour une femme de foi, une duchesse de rien
Semble soudain porter la croix du genre humain

Ô Nostre Dame !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Ne pas me perdre avec Boubou là bas

Boubou, elle
A de grands yeux noirs qui vous ensorcellent
La dame serait-elle encore en selle ?
Quand ses mouvements me font voir monts et merveilles
Sous son jupon je vois sa jument couleur miel

O Dame de Langeais laissez-moi vous être infidèle
Avant de m'avoir mené jusqu'au cimetiere
Quel
Est l'homme qui ne détournerait pas son pas d'elle
Sous peine d'être changé en statue de sel

Ô betise
Je ne suis pas homme de peu de foi
Je me moque un peu de Boubou encore une fois

J'ai posé mes yeux sur sa robe de gente dame
A quoi me sert encore de prier Nostre Dame ?
Quel
Est celui qui lui jettera la première pierre ?
Celui-là ne mérite pas de se perdre pour elle

Ô Nostre Dame !
Oh ! Laisse-moi rien qu'une fois
Ne pas me perdre avec Boubou là bas
là bas

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:28

Marti15


de LLyr, sur l'air de Un lapin a tué un chasseur de Chantal Goya


Dans la forêt de l'automne
Ce matin est arrivée
Une chose que personne
N'aurait pu imaginer
Au bois de Tours
Où vont à morte saison
Tous les Angevins vont encore
C'est une révolution, car,

{Refrain:}
Ce matin p'tit Marti
A tué un angevin
C'était p'tit Marti qui
C'était p'tit Marti qui
Ce matin p'tit Marti
A tué un angevin
C'était p'tit Marti qui
A tué et c'est pas gentil

Ils crièrent à l'injustice
Ils crièrent à l'assassin
Comme si c'était justice
Quand Les angevins tuent not' p'tit Marti
Et puis devant la marmaille
Venue de tous les fourrés
Abandonnant la bataille
Les angevins se sont sauvés, car,

{au Refrain}

Bien sûr ce n'est qu'une histoire
Inventée pour la chanson
Mais chantons-leur cette histoire
Quand les Angevins reviendront
Et s'ils se mettent en colère
Appuyés sur leurs dagues
Tout ce que nous pouvons faire
C'est de s'en moquer ainsi:

{au Refrain}

Ce matin p'tit Marti
A tué un angevin
C'était p'tit Marti qui
A tué et c'est pas gentil

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:30

Elzebur


de LLyr, sur l'air de Tenessee, chanté par Johnny Halliday

{Intro voix féminine:}
"A vous autres, Barbares faibles et merveilleux
Qui mettez tant de graisse sous les aisselles, sous les yeux
Il faut qu'une main posée sur votre épaule
Vous rappelle que vous êtes en jupe .. pas le bon role"

On a tous -
Quelque chose à nous chez Elzebur
Un Kilt, un bock, un bout de robe de bure
Cette biere pas tout à fait finie
Cette ivresse en nous, avec ces rots à lui.

Quelque chose du CaC Elzebur
Cette force qui nous pousse à pas vomir
Y a tellement de renvois et pas assez de "beer"
Si peu d'mousse avec tell'ment de bruit
Quelque chose à nous chez Elzebur

Ainsi vivait le CaC Elzebur
La Biere aux levres et le foie démoli
Avec cette formidable envie de vie
Cette ivresse en nous, avec ces rots à lui.

Quelque chose du CaC Elzebur
Comme un demi qu'on finit dans la nuit
A l'heure où d'autres sont ivres à la folie
Sans un éclat de voix et sans un bruit
Sans une dernière biere, sans une Kilkenny

Ainsi disparut L'ivrognerie
La tête penché au baquet toute la nuit
Quand le relent de la ville s'est endormi
Il flotte comme une odeur de vomi
Cette ivresse en nous, avec ces rots à lui.

Quelque chose du CaC Elzebur
Oh oui le CaC Elzebur
Y a quelque chose du CaC Elzebur...

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:31

Malthazard


de LLyr, sur l'air de La ballade Irlandaise de Bourvil

Un capitaine tourangeau sur le sol angevin,
On ne le verra jamais.
La mort des tyrans sous les vivas,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ça peut faire ?
Qu'est ce que ça peut faire ?
Tu meurs auprès de moi,
Près de la rivière,
Où notre cimeterre
Va du cœur en plein foie.

Un capitaine tourangeau sur le sol angevin,
On ne le verra jamais.
Mais ici bas, un archer d'autre que toi,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ça peut faire ?
Qu'est ce que ça peut faire ?
Tu meurs auprès de moi,
L'eau de la rivière,
Fleure la bruyère,
Et toi l'ami tu restes droit.

Un capitaine tourangeau sur le sol angevin,
On ne le verra jamais.
La mort des tyrans sous les vivas,
Jamais on ne le verra.
Qu'est ce que ça peut faire ?
Qu'est ce que ça peut faire ?
Toi, ch'tit Malthazard, tu es là !

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:33

Darkofdragon

de LLyr, sur l'air de Faut pas fair chier mémé de Manau

Les ch'veux lustrés, le dos cambré et la démarche bien cadencée
Une bonne amtraque à la ceinture, tueries bien nets
La tunique rouge écossais qui a déjà quelques années
Et même dehors pour se déplacer il met ses grosses bottes aux pieds
Darkofdragonet a décidé ce matin d'aller à Chinon l'air regner
Et rien ni personne, même Théram ne pourrait l'arrêter
Un jour il est même passé avec un balai bien ferré
J'vous raconte pas la fois où il a pris Cuculus tout pochtronné
C'est un grand-prévot bien vénère donc vaut mieux l'éviter
Pour votre information, sachez que l'Darkofdragonet est calibré
D'un Male sans l'fallout, qu'il a pas encore tancé
Vaut mieux le respecter
Ça y est Darkofdragonet encore 100 mètres et le v'là arrivé
Devant tous les gens qui se sont mis à paniquer
Les femmes bien sûr, les enfants évidemment se sont sauvés
Car tout le monde sait que dans le quartier
Faut pas faire chier Darkofdragonet

{Refrain:}
C La non, faut pas faire chier Darkofdragonet
Darkofdragonet fait quelque chose
Le milicien n'a plus qu'à l'apporter
Darkofdragonet est comme ça, sans perte et tracas
Tout le monde sait que dans le quartier
Faut pas faire chier Darkofdragonet

Première avance, premier contact, premier " bonjour Darkofdragonet "
Pas de réponse immédiate, a Vendôme on est habitué
Parfois il met des coups d'baton à celui qu'il l'a oublié
Mais pour éviter les claques tu connais le refrain
Faut pas faire chier Darkofdragonet
Voilà pourquoi la panique à Chinon s'est installée
En particulier devant l'auberge où Darkofdragonet s'est posé
il a ouvert son sac, sortit son gros baton et a crié
" J'voudrais ta tete de veau et surtout faut pas m'arnaquer "
Haï ! Voici que j'étais pétrifié
Et beaucoup ont pris la fuite, imagine Darkofdragonet armé
Même une Statue devant l'danger aurait tracé
Car tout le monde sait que dans le quartier
Faut pas faire chier Darkofdragonet

{au Refrain}

Pas de solutions, pas d'entourloupes, faut parler à Darkofdragonet
Lui, qui fonctionne au tort-boyaux, est en train de braquer le maire en personne
J'me suis rapproché pour essayer un peu d'communiquer
Là il a dit "dégage petit, sinon j'vais tous vous allumer"
Ok Darkofdragonet , mais c'garçon n'est pas un vagabond
Il s'est reculé, l'a regardé et s'est mis à douter un max
Ses sourcils collés lustrés, la main sur le baton,
il l'a tiré, ... Fallait pas l'faire chier

La morale de cette histoire si un jour tu rencontres Darkofdragonet
Change vite de Zone n'essaye même pas de le ba..ser

Le résultat a été 21 morts et 3 blessés
N'oublie jamais que dans l'quartier
Faut pas faire chier Darkofdragonet

{au Refrain}

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:35

Theram


de LLyr, sur l'air de L'Aigle Noir de Barbara

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormi,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit le Duc Théram,

Lentement, la couronne mal vissée,
Lentement, je le vis arrivé,
Près de moi, dans un bruissement de fiel,
Comme tombé du ciel,
Le Duc vint se poser,

Il avait les yeux couleur rubis,
Il avait fait la fête toute la nuit,
A son front brillant de mille feux,
L'opération couronnée,
Portait sur une couronne bien gaulée,

De son arme il a planté en terre,
Dans sa main il a gerbé tout vert,
C'est alors que je l'ai reconnu,
Surgissant du passé,
Il avait été baron et duc revenu,

Dis l'duc, ô dis, emmène-moi,
Retournons au Tours' d'autrefois,
Comme avant, dans mes rêves d'barde,
Pour conseiller en courant,
Des jours, des jours,

Comme avant, dans mes rêves d'barde,
Comme avant, avec une jeune gironde,
Comme avant, allumer la dame,
Etre faiseur de pluie,
Et faire des merveilles,

Duc Théram dans un bruissement d'feuilles,
Prit son vol pour passer le seuil,

Quatre plumes couleur de la pluie
Une larme ou peut-être un rubis
J'avais froid, il ne me restait rien
L'duc m'avait ramené
Seul sur mon chemin

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormi,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un Duc Théram,

Un beau jour, ou peut-être une nuit,
Près d'un lac je m'étais endormi,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part,
Surgit un Duc Théram

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:38

LLyr

de Boblem, sur un air de "je m'voyais déjà"

A dix-huit ans j'ai quitté mon Nevers
Bien décidé à empoigner la vie
Avec mon style, mon talent et mes vers
J'étais certain de séduire tout Paris

Chez le tisserand le plus chic j'ai fait faire
Ce manteau bleu qu'était du dernier cri
Les discours, les chansons et puis quelques blasons
Ont eu raison de mes économies

Je m'voyais déjà en haut de l'affiche
En dix fois plus gros que n'importe quel duc mon nom s'étalait
Je m'voyais déjà adulé et riche
Signant mes portraits aux admirateurs qui se bousculaient

J'étais le plus grand des grands connétables
Filtrant les frontières si fort que l'on me craignait en Anjou.
Je m'voyais déjà cherchant à ma table,
Celle qui le soir pourrait par faveur se pendre à mon cou

Ma tête a grossit, bien sûr, sous mon beau tricorne,
C'est un peu normal vu qu'c'est grâce à moi que l'on rit très fort
Il peut arriver parfois, que ma vie soit morne
Mais j'ai des idées, j'connais mon métier et j'y crois encore

Rien que sous mes pieds de sentir la scène
De voir près moi le conseil assis, j'ai le cœur battant
Car on m'a élu, j'dois rien à la veine
Et au fond de moi, je sais qu'au conseil j'y suis pour longtemps

Ce manteau bleu, y a qu'un an que j'le porte
Et mes chansons font rire toute la Touraine
J'ai du succès, sans faire de porte à porte
Car ma tribune remonte jusqu'à la seine

De la reine j'ai, partagé la vie privée,
Et même qu'une nuit elle s'est donné à moi
On n's'est pas protégé, maintenant faudra l'gérer
L'enfant caché, qui s'ra un jour le roi

Je m'voyais déjà en peinture immense
Au bras de mon duc une fois en Touraine et l'autre à Paris
Je m'voyais déjà héraut de la France,
Oubliant un peu qu'en réalité j'ai d'la dyslexie!

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:41

Touraine


de Caballus, sur un air de "Dans mon HLM" (renaud)


Au logis du Hardi, dans ma Touraine
Y a une espèce de barbouze
Qui surveille les entrées,
Qui tire sur tout c’qui bouge,
Surtout si c’est Angevin.
Passe ses jours à la cour
Au nom de la loi
Accuse les mômes qui chouravent
Les écus aux bourgeois.
Y s’recrée la vieille guerre
Dans son cœur de luciole.
Sa reine galope à quelques nœuds
Sinon y monte dessus.
Il est tellement singulier
Que même dans l’armée
Z’ont fini par le d’mander
C’est vous dire qu’il est bon !


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !


Chez le Héraut, dans ma Touraine
Y a toujours plein donzelles
Corsage en alpaga,
Y mérite bien vingt fois
Ses titres plus les droits.
Il en a chié vingt ans
Pour en arriver là,
Maintenant il est content
Même s’y se voyait Duc.
Toute façon, y peut pas,
Y est trop occupé
Les titres, les noblesses,
Et les fesses de ses dames
Parc’que naturellement
C’bon connétable érectile
Peut pas s’pêcher toucher
C’est vous dire qu’il est fertile !


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !


Au château, dans ma Touraine,
Y a une bande d’allumés
Qui vivent à dix ou douze,
Dans vingt mille mètres carrés,
Y a tout l’temps d’la musique.
Des nouveaux sur la liste
Y’en un qu’est prévôt
Y’en a un qu’est aux mines
Y’en a un, c’est mon cap’tain.
Y vivent comme ça relax
Y a des pai’asse par terre.
Les sans le sou sont content
Y offre du boulot,
Y paye s’y t’es perce’veran,
Quand les salaires déboulent,
Y s’ajoute une prime,
C’est vous dire qu’ils sont généreux.


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !


Au marché, dans ma Touraine,
Y a la belle bailli Baya,
Celle qui veille aux flux,
Vache du limousin,
Cochon d’Orléans.
Comme toutes les négociantes
Dans sa garde robe
D’quoi’lumer l’marché
Quand elle s’penche sur l’établi.
Aux mariages des princesses,
Elle est au premier rang,
Elle voudrait des enfants
Même si ça fait vieillir,
Et qu’ça ramollit les fesses.
Aider du seul à collerette
Elle l’écoute muette
C’est vous dire qu’il est bon.


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !


Prés d’la rue, dans ma Touraine
Y a celui qu’les ivrognes
Appellent « insubmersible »
Même qu’ça lui plaît bien,
Y dit qu’c’est l’don d’aristote !
J’ai jamais bien pigé
La religion profonde,
Y pourrait m’expliquer
Mais je suis trop vite saoul.
Depuis sa présidence
Y a un mois au parlement,
Tout l’monde tend l’oreille
A chaque nouveau message,
N’empêche que « Mort aux cons »
Dans la gargote Angevine
C’est moi qui l’ai marqué,
C’est vous dire qu’j’ai raison !


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !


Pi y a aussi, dans ma Touraine,
Un nouveau Duc,
Une ancienne Duchesse,
Un Lilouuu, et une juge
Qui s’ballade j’qu’a Paris
Elle a d’pilles de dossier,
Du droit des lois,
C’est vachement enrichissant.
Quand j’en ai marre d’ces braves gens
J’fais un saut à Chinon
Pour construire un moment
‘vec maire et conseillers,
Un monde plus solidaire.
Et quand le jour se lève
On s’quitte en y croyant,
C’est vous dire si on rêve !


Putain c’qu’elle est belle, ma Touraine !
Parfois on y voit même, à Tours la reine !



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

de Nealin, sur l'air de "Marlène" de Noir Désir
(lors de la candidature de la Touraine pour l'accueil du GFC)

En Touraine,
Les gens s'aiment
Et hurlent bien haut
Les hourras

En Touraine
Dans nos veines
Coule l'amour
Pour le Roy

Et en taverne, ou aux champs
Tous nos hardis villageois
Ont une pensée, une prière
Pour leurs amis et leurs frères

En Touraine, pas de haine,
Mais du cœur et de la foi

Ma Touraine, dans tes veines
Coule l'amour d'un bon Roy

Et en taverne, ou aux champs
Nobles, gueux et hommes de loi
Attendent l'aval
Officiel
Des gens du Grand Festival.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

de Boblem
(lors de la candidature de la Touraine pour l'accueil du GFC)

Je vous parle d'un temps
Que les moins d'cinq cent ans
Ne pourront pas connaître
Vendômes en ce temps-là
Accrochera des lilas
Sous toutes ses fenêtres
Et si notre duché
vient à organiser
les prochaines joutes royales
C'est là qu'on festoira
qu'on dansera au bal
et qu'on s'affrontera


La Touraine, la Touraine
Ça voulait dire qu'on s'rait heureux
La Touraine, la Touraine
Si on organisait les jeux


Arriveront à Loches
Des adultes et des mioches
De tout le royaume
Qu'ils soient juste spectateurs
ou arbitres, ou acteurs
ils seront comme des mômes
Lorsqu'arrivera enfin
le merveilleux matin
ou commencent les joutes
ils seront ébahis
de voir qu'ici on goute
pleinement la vie

La Touraine, la Touraine
Le duché le, plus accueillant
La Touraine, la Touraine
Ici vous prendrez du bon temps

Quand au hasard d'un jour
vous irez faire un tour
A Chinon la merveille
Vous n'pourrez jamais plus
en oublier les rues
qui n'ont rien de pareil
En haut de la cité
vous vous imagin'rez
défilant en athlête
heureux et victorieux
vous, combattant esthête
sous le regard des dieux

La Touraine, la Touraine
Ça voulait dire qu'on a envie
La Touraine, la Touraine
Que les GFC viennent ici

Dans les tavernes du coin
Nous seront quelques-uns
a espérer la gloire
qui sera le champion
du combat de baton
ou du lancer de hâche
Et quand des tourangeaux
devenus des héros
soulèveront la coupe
Toute la population
accueillera le groupe
Sous les acclamations


La Touraine, la Touraine
On est tous jeunes, on est tous fous
La Touraine, la Touraine
Venez donc festoyer chez nous


Dernière édition par le Jeu 23 Nov 2006 - 0:55, édité 1 fois

Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Morgwen le Jeu 23 Nov 2006 - 0:46

Armée


(chanson originale)

Sur les chemins de France et de Navarre,
Le soldat chante en portant son barda,
Une chanson aux paroles bizarres
Dont le refrain est "Vive le pinard !"

Le pinard c'est de la vinasse
Ca réchauffe par ousse que ça passe,
Vas y fantassin, 1, 2, remplis mon quart, 3, 4,
Vive le pinard, vive le pinard !

Dans la montagne, culbute la bergère
De l'ennemi, renverse le rempart,
Dans la tranchée, fous-toi la gueule par terre
Mais nom de Dieu ne renverse pas le pinard.

Aime ton pays, aime ton étendard,
Aime ton sergent, aime ton capitaine,
Aime l'adjudant même s'il a une sale gueule,
Mais qu'ça t'empêche pas d'aimer le pinard.

Dans le désert on dit que les dromadaires
Ne boivent pas, ça c'est des racontars.
S'ils ne boivent pas, c'est qu'ils n'ont que de l'eau claire,
Ils boiraient bien s'ils avaient du pinard.

Petit bébé, tu bois le lait de ta mère.
Tu trouves ça bon, mais tu verras plus tard, petit couillon,
Cette boisson te semblera amère
Quand tu auras gouté au pinard.

Ne bois jamais d'eau, même la plus petite dose,
Ca c'est marqué dans tous les règlements !
Les soldats disent : "Danger l'eau bue explose"
Va donc chantant sur tous les continents.

Si dans la brousse, un jour, tu rendais l'âme
Une dernière fois, pense donc au vieux pinard !
Si un giron a remplacé ta femme,
Jamais de l'eau n'a remplacé le pinard !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

de LLyr (chanson originale, pour l'air)

Dans la boue, les sillons,
sous le ciel gris nous marchons.
Malgré la fatigue et la pluie,
malgré la famine et l'ennui.
Nous veillons et nous attendons
que pour nous gronde les dragons.
Si demain ils nous appelaient,
nous partirions sans un regret.

La Touraine pleure ses enfants,
tombés là-bas au Levant
Nous garderons leur souvenir,
comme eux nous voulons bien servir.
Nos anciens de Touraine,
nous précèdent en avant,
Vivant pour le même horizon,
pour la Touraine nous irons.

Sous le soleil brûlant,
montaient nos rires et nos chants.
Notre sourire était la paix
pour tout ces enfants qui souffraient
et sous des orages d'acier,
sur terre se sont déchaînés
Pour que sous un ciel bas et noir,
à jamais meurt tout desespoir

La Touraine pleure ses enfants,
tombés là-bas au Levant
Nous garderons leur souvenir,
comme eux nous voulons bien servir.
Nos anciens de Touraine,
nous précèdent en avant,
Vivant pour le même horizon,
pour la Touraine nous irons.


Morgwen
Louve fantômatique

Date d'inscription : 11/08/2005
Nombre de messages : 1793


Voir le profil de l'utilisateur http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chansons populaires tourangelles

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum