Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Strakastre le Lun 12 Mar 2012 - 13:19

Le Bivouac itinérant de la Maison de la Croix de Bramafan avait fait halte non loin de là, faisant flotter au vent les oriflammes aux couleurs de Charles de la Croix de Bramafan, dict Strakastre, Candidat à l'Election Royale de France. La nuit précédente, ce dernier avait fait parvenir missive d'invitation au Conseil de la province. Le jour suivant, sur l'invitation de la Duchesse de Touraine, afin de rencontrer et débattre avec les notables présents, il enfourcha monture et se rendit au castel proche, où il se fit annoncer.

- Le Bonjour, je suis Charles de la Croix de Bramafan, dict Strakastre, Candidat à l'Election Royale et visiteur de campagne auprès de votre province.

Vous trouverez ici la Feuille de Route, retraçant mes objectifs de candidat pour la prochaine mandature.


Il fit alors déposer le velin concerné.





    FEUILLE DE ROUTE DU CANDIDAT STRAKASTRE


      UNE GOUVERNANCE DE PROXIMITES

        Le Royaume de France, un héritage à faire prospérer
        Spoiler:
        L'appartenance à la Couronne de France n'est pas une maladie honteuse, ni même une fatalité. C'est un héritage reçu de nos Anciens, héritage qui nous permet, où que ce soit dans le Royaume, de pouvoir nous prévaloir d'une identité commune, celle d'être Français, en plus de nos identités de naissance et/ou d'adoption.
        Cet héritage, il est de notre devoir non seulement de le préserver, mais aussi de le faire prospérer en bonne intelligence, car cet héritage nous concerne toutes et tous, vous comme moi.

        Bien sûr que le Présent ne penche pas actuellement en faveur de l'Entente cordiale et harmonieuse entre tous les peuples. Bien sur que des dissensions provinciales existent de longue date, quand elles ne sont pas sciemment entretenues. Bien sûr qu'une Autorité telle que la Couronne de France peut être contestable si elle ne remplit pas ses devoirs comme elle devrait le faire.

        Mais ce que des hommes ont défaits, d'autres hommes peuvent le reconstruire. Pour ma part, le Passé n'est pas une entrave, le Présent n'est pas un mur qui empêche de voir plus loin. La confiance en l'Avenir ne sera la flamme que des hommes et des femmes de bonne volonté.
        La Vassalité, un compagnonnage d'hommes
        Spoiler:
        Toutes les provinces du Royaume de France sont liées entre elles par un serment d'allégeance, qui induit droits comme des devoirs réciproques.

        Ce lien d'allégeance est le ciment de la relation forte qui unit les provinces des Terres de France et doit être abordé d'abord comme un lien de fraternité et de partages, non pas comme un lien de subordination autoritariste et unilatérale.

        Plus ce lien sera puissant et loyal, plus le Royaume sera fort et uni contre les tentatives de dislocation. Cette force tient du nombre, elle ne peut s'épanouir dans la division.

        En tant que Monarque, j'entend reforger la Vassalité, ce lien d'hommes à hommes, en toute réciprocité d'écoute, de conseils, de collaborations, de respect et de justice impartiale.

        Je ne conçois qu'un Royaume de France fort, compagnonnage actif entre la Couronne, son Domaine Royal et les Provinces partenaires.

        Je demeure également convaincu que dans les faits, comme dans les textes, les Provinces Vassales du Royaume de France soient TOUJOURS demeurées, et le resteront toujours, souveraines sur leurs terres comme au sein de leurs institutions.

        La Couronne de France apportera son soutien, son arbitrage ou son renfort, à tous ses partenaires, sans distinction, assurant le maintien sans ingérence de l'autonomie politique, économique, militaire et coutumière de chaque province, dans le respect des lois royales, mais saura également s'avérer ferme et déterminée en cas de rupture imposée du dialogue.
        Une Gouvernance de l'Humain
        Spoiler:
        Les grands enjeux, politiques comme économiques, qui se présentent au-devant du Royaume de France, ne peuvent être abordés que par une équipe gouvernementale homogène, à la culture de l'excellence pour l'Intérêt Supérieur de la Couronne de France, mais qui privilégie prioritairement la culture de l'humain et de l'accessibilité, bien avant celle des textes, règlements ou autres chartes.

        Mon choix de gouvernance royale favorisera une équipe gouvernementale qui :

        + fédère et mobilise les énergies créatrices autour de grands chantiers économiques, défensifs et culturels ;

        + soit un acteur de premier plan pour les économies royales comme provinciales ;

        + soit un pôle de compétences et de conseils au service de l'ensemble du Royaume ;

        + assure une veille sécuritaire permanente et une justice diligente et impartiale, au sein de son propre domaine.

        J'entretiens la vision d'un Royaume de France, uni, solidaire et indivisible, réuni d'un Domaine Royal, figure de proue économique, culturel et militaire, et partenaire privilégié des Provinces Vassales sur la voie de la prospérité partagée.

      DES INSTITUTIONS ROYALES OFFICIANTES

        Des Institutions de Services
        Spoiler:
        Les Institutions Royales pourvoient aux affaires courantes de la Couronne de France, et, dans ce cadre, doivent allier compétences, accessibilité et diligence.

        Représentant la Couronne de France dans le cadre de ses devoirs vassaliques envers les provinces du Domaine Royal comme celles des Provinces Vassales, elles se doivent donc de respecter déontologie professionnelle d'excellence, à savoir :

        + Devoir d'Objectivité et de Neutralité Politique ;

        + Devoir de Mobilisation Permanente et de Compatibilité de fonctions ;

        + Devoir d'Information et de Diligence dans l'exécution ;

        + Devoir d'Obéissance, d'Assiduité et d'Honneur ;

        + Devoir de Réserve et de Secret Absolus.

        Adoncques, toute Institution Royale se doit d'être au service des vassaux de la Couronne de France, sans distinction, ce service se devant d'être efficace et suffisamment diligent pour ne pas créer de blocages inutiles.
        La Pairie, Haute Chambre des Diversités du Royaume
        Spoiler:
        La Pairie est le Conseil législatif du Roy, en ce sens qu'elle est l'organe de propositions/débats de lois royales et l'arbitre des litiges législatifs entre provinces du Royaume de France.

        Dans le cadre de cette mission, s'agissant de la Chambre Haute du Royaume de France, donc du Premier Conseil du Roy, pour tenir compte des diversités de toutes les provinces affiliées à la Couronne de France, elle doit être en son sein l'image représentative de l'ensemble du Royaume.

        Il faut donc s'assurer de cet équilibre qui n'avantage pour le moment que les provinces historiques du Royaume de France, et bien moins les plus "jeunes", ou les plus périphériques.

        De fait, je proposerai au Conseil des Grands Feudataires que chaque province propose une ou deux candidatures parmi les personnalités les plus méritantes et investies, candidatures qui seront alors examinées selon les modalités nécessaires, à la différence près que l'oeil du Monarque y sera bien plus attentif et entreprenant.

        Inversement, le Pair dont l'investissement au Service de la Couronne s’avérerait exagérément déclinant serait invité à prendre ses responsabilités morales quant à sa présence parmi l'assemblée concernée.
        La Hérauderie de France, Noblesse de France
        Spoiler:
        L'Hérauderie de France est l'Institution royale la plus sollicitée du Royaume. L'ampleur du travail à fournir, en opposition avec la carence de ressources humaines, entraîne souvent des retards aux longueurs légitimement exaspérantes.

        En plus de ces difficultés structurelles, certaines provinces ont fait le choix de l'adjudication de cette fonction d'Etat en déclinaison provinciale.

        Concernant la Hérauderie, je crains de ne pas percevoir la réelle valeur ajoutée dans la création d'Hérauderies provinciales ou régionales. Les difficultés de recrutement seraient à proprement parlé les mêmes, la charge et la complexité du travail pas moins lourdes.

        Je pars du principe fondamental que toute noblesse provinciale doit pouvoir être reconnue à l'échelle entière du Royaume, et même au-delà. Cette reconnaissance royale ne peut être le mandat que d'une seule institution, sous l'autorité de la Couronne de France, car l'Héraldisme, comme la Haute Justice, doivent demeurer fonctions d'Etat.

        Je suis d'une nature particulièrement réformatrice dans les domaines qui nécessitent de correspondre aux enjeux et aux besoins du moment. Il conviendra davantage, à mon sens, d'entreprendre par concertation les solutions concrètes et rapides pour corriger les carences de l’institution existante plutôt que d'initier un processus de dispersion, et des compétences, et des protocoles.

      LE DOMAINE ROYAL, CONCENTRÉ D'ÉNERGIES CRÉATRICES

        Une Economie royale dynamique et solidaire
        Spoiler:
        Au sein du Domaine Royal, je souhaite associer toutes les compétences économiques des provinces afin de relancer l'activité commerciale, non seulement au sein des provinces même, mais également à travers l'ensemble du Domaine Royal, qui doit redevenir une zone d'échanges privilégiés entre ses économies provinciales.

        Fréquentations minières et exploitations de toutes les ressources naturelles se doivent d'être privilégiées. Pour les provinces désavantagées en certaines ressources (notamment bois et poissons), l'approvisionnement doit pouvoir être mutualisé depuis les autres économies du Domaine Royal.
        Des Projets économiques moteurs
        Spoiler:
        Associé à la mutualisation économique des ressources naturelles au sein du Domaine Royal, une politique de grands chantiers, soutenue par la Couronne de France, sera proposée aux provinces du Domaine Royal, à savoir :

        + l'investissement dans la construction navale, pour le développement de la Marine Royale de France ;

        + l'approvisionnement de l'Arsenal Militaire Royal, en armes, en outils et nourriture d'appoint, pour l'Ost et les Ordres Royaux.

        Les modalités, l'exécution et le suivi de ces grands chantiers feront l'objet de concertations au sein d'un partenariat actif entre les provinces du Domaine Royal et la Couronne de France.
        Une culture de l'Excellence
        Spoiler:
        Dans la même veine que la mutualisation économique des projets, je proposerai aux universités du Domaine Royal de développer une politique de mutualisation des savoirs, en créant des semaines de spécialisations dans chaque province, optimisant ainsi l'acquisition des savoirs, notamment les plus "rares" selon la branche choisie.

        De même, la jeune noblesse royale sera invitée, dès l'âge requis, à intégrer le Collège Saint-Louis de France, pour y recevoir toutes les connaissances nécessaires et indispensables, pour représenter dans le futur le prestige de leur rang comme le prestige du Royaume.
        Un Territoire de Vigilances
        Spoiler:
        A l'image d'un Royaume de France souverain et indivisible, le Domaine Royal ne doit pas relâcher ses efforts de gestion des flux de voyageurs comme de défense de ses terres.

        La Couronne de France soutiendra chaque province du Domaine Royal dans ses efforts de recrutement vers leurs propres Osts.

        Un Corps d'Armes Royal, sous l'autorité directe du Monarque permettra également au Souverain d'apporter son concours personnel dans les échanges économiques au sein du Domaine Royal, comme dans la défense des villes et des castels traversés.
        Une ambition fédératrice : le retour du Grand Festival de la Couronne
        Spoiler:
        Dans cette démarche de culture de l''excellence souhaitée pour le Domaine Royal, le candidat que je suis aspire à fédérer les énergies créatrice dans un projet fédérateur, ludique et pas moins ambitieux :

        LE RETOUR DU GRAND FESTIVAL DE LA COURONNE

        Cette manifestation positive, d''envergure internationale, création et concept original de la Maison de Valorl, initié par Messire Urbs, demeure en sommeil depuis de longs mois, par manque de moyens humains suffisants tant l''entreprise est colossale.

        Je souhaite que ce Grand Festival de la Couronne reprenne vie, accueilli et soutenu par le Domaine Royal, et toujours sous le patronage historique de la Maison de Valorl, afin de redevenir le fer de lance des Arts Nobiliaires et de la Culture, soutenu par la Couronne de France.

      UNE POLITIQUE D'ETAT SOUVERAIN

        La Guerre, un moyen sans fin
        Spoiler:
        La Gouvernance royale précédente a fait le choix, en son âme et conscience, de faire prévaloir ses droits à faire respecter l'intégrité de son territoire en entrant en guerre contre les provinces signataires de l'Alliance du Ponant.

        Des mois de conflits ont appauvrit le Royaume de France, tant économiquement que diplomatiquement, avec pour conséquence potentielle d'hypothéquer durablement toute résolution amiable et profitable à chaque belligérant.

        Cependant, le Royaume de France, en Etat souverain, se trouve en droit de faire respecter ses droits territoriaux comme institutionnels.

        En tant que Monarque, la ligne politique que je défendrai concernant le présent conflit s'articulera autour de 3 principes fermes :

        + Le Royaume de France doit demeurer un et indivisible, souverain plénipotentiaire sur ses terres comme ses institutions, au travers de son Domaine Royal, associé à ses Provinces Vassales ;

        + L'Alliance du Ponant dispose de la légitimité d'associer entre elles des provinces françaises, aux affinités diverses, pour autant que leurs objectifs communs visent à tirer leurs peuples respectifs vers le haut, au travers d'une communauté de projets, qu'ils soient économiques (terrestres comme maritimes) ou culturels (échanges de savoirs universitaires, etc...), sans pour autant s'adjudiquer arbitrairement des fonctions d'Etat ;

        + L'association du Grand Duché de Bretagne doit dès lors s'envisager au niveau du Royaume de France dans son ensemble, entre états souverains.
        Le Grand Duché de Bretagne, partenaire plutôt qu'adversaire
        Spoiler:
        Après 3 conflits majeurs qui n'ont finalement jamais su légitimer un belligérant par rapport à l'autre, il est temps de considérer que les perpétuelles divisions intestines relèvent d'un passé qui, s'il était entrepris dans l'intérêt supérieur des peuples, n'a jamais eu d'avenir.

        Les Peuples de France comme de Bretagne doivent pouvoir envisager d'autres lendemains que ceux de guerres interminables et incertaines, au gré des instabilités politiques et de leurs alliances respectives.

        Je souhaite que la Couronne de France et la Couronne de Bretagne puissent légalement s'associer, si elles le souhaitent, sur le sol de l'une ou l'autre, selon des modalités précises, convenues entre elles, au travers d'une réforme de fond du Traité du Mont Saint-Michel.

        Je souhaite que le Royaume de France et le Grand Duché de Bretagne s'accordent des espace de collaborations, comme de vrais partenaires de confiance. Cela nécessite un lien de proximité, une communication et une accessibilité permanente entre les deux souverains concernés. Je suis, pour ma part, déjà disposé à entretenir activement ce lien de confiance.

        Car je ne vois aujourd'hui que cette forme de collaboration à grande échelle, d'Etat souverain à Etat souverain, pour que nous reprenions la voie d'une paix durable, préférant gagner des partenaires efficaces à des ennemis de l'ombre.
        De la Prescription de la Félonie
        Spoiler:
        Selon les termes de l'Ordonnance Royale, publiée en date du quinzième de février de cette année, il est fait mention suivante :

        "Aucun des trois statuts n'est soumis à une notion de temporalité et ne saurait être levé par une Autorité autre que Royale suite à une réelle, concrète et démontrée repentance. Toute personne frappé d'un des statuts infamant peut déposer demande de grâce auprès de la Couronne et devra apporter la preuve du rachat de ses fautes.".

        Suite aux questions qui m'ont été soumises à ce sujet, sur la base de la présente Ordonnance Royale, et considérant que le crime de félonie ne concerne que le vassal envers son seigneur, en tant qu'hommes (temporels), non pas en tant qu'institution morale (donc intemporelle), je ne peux concevoir de statut définitif et inaliénable à la Félonie.

        Elle peut donc être levée, en recourant directement au Monarque, qui sera seul juge, en son âme et conscience, après concertation ou non de ses différents Conseils, de la pertinence, ou pas, de la levée de la félonie concernée, pour autant que cette levée fasse l'objet d'une sincère et réelle repentance.
        Des dettes de Ban
        Spoiler:
        La Couronne de France est encore débitrice des bans précédents auprès de ses provinces vassales. Le cumul de tous les encours ne peut décemment être réglé en une seule fois, ou dans des délais trop proches.
        Ce règlement pourrait, sur étude, intervenir de plusieurs manières, soit en numéraire, mais cela risque de prendre du temps et nécessiter plusieurs mandats de souverains successifs, soit négocié pour partie en services en nature rendus par la Couronne de France auprès des provinces concernées.
        Il s'agira alors à la Surintendance des Finances de dégager au cas par cas les différentes possibilités de remboursement de la dette. Toutefois, à aujourd'hui, il m'apparaît encore impossible à rendre un délai cohérent, ni même un protocole, en la matière.
        Ce qui ne manquera pas néanmoins d'être étudié soigneusement..

    de Charles de la Croix de Bramafan, dict 'Strakastre',
    le Vingt-Troisième de Février de l'An Mil Quatre Cent Soixante.


Bien évidemment, je demeure à disposition de chacun pour toute demande d'éclairage sur le sujet qui vous conviendra.

Strakastre

Date d'inscription : 12/03/2012
Nombre de messages : 3


Voir le profil de l'utilisateur http://adsm62350.free.fr/bramafan/visiteurs.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  gatimasse le Lun 12 Mar 2012 - 15:31

alors là, je dis juste : vous rêvez pour que je vote pour vous!
vous venez là, après le début des élections qui plus est, exposer un ''programme'' sans même avoir pris le temps de converser avec nous
ca montre bien tout l'intérêt que vous porter au seul duché qui arrive a se battre seul contre tous... pour la couronne!

Votre papier n'est que mensonge et utopie...!

La porte c'est par là, vous n'intéressez personne.

_________________

gatimasse
Lapine crétine
Lapine crétine

Date d'inscription : 16/12/2005
Nombre de messages : 17121


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Strakastre le Lun 12 Mar 2012 - 15:44

Interpellé à la cantonade, Strakastre se retourna et écouta avant de répondre.

- Ma foi, le choix de ne pas voter pour moi vous appartient légitimement. Pour ce qui est de ma présence tardive en ces lieux, j'ai en premier lieu fait le choix d'une campagne de proximité, où notamment chaque conseiller et feudataire de chaque province a reçu en pli personnel toutes les informations sur le candidat que je suis, mes parcours, ainsi que ma feuille de route.
Toutes ces informations apparaissaient déjà dans mon Bivouac de Campagne, accessible dès l'ouverture des candidatures, comme son plan d'accès.

Dès lors, il était tout à fait possible de me contacter soit directement, soit au travers d'un débat plus globalisé, comme ce sera j'espère le cas icelieu.

Quant à penser que cette feuille de route est figée, bien au contraire, elle s'est enrichie des nombreuses questions reçues entre-temps... et bien sûr, quant à estimer que ce ne sont là que mensonges ou autres billevesées électoralistes, je ne puis que déplorer cette lecture de mes propositions.

En retour, puis-je vous demander ce qui nourrit cette agressivité à mon encontre ?

Strakastre

Date d'inscription : 12/03/2012
Nombre de messages : 3


Voir le profil de l'utilisateur http://adsm62350.free.fr/bramafan/visiteurs.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Tayabrina le Lun 12 Mar 2012 - 15:56

- On s'excuse mon CaC...et l'hospitalité vous en faites quoi?

Puis s'adressant au candidat, poliment.

- Salutations, Il est vrai que vous arrivez tard. Nous allons étudier votre programme avec soin.

_________________

Tayabrina

Date d'inscription : 05/09/2010
Nombre de messages : 8179


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  gatimasse le Lun 12 Mar 2012 - 16:01

agressivité ?
Groumpf Léger grognement en direction de sa duchesse
Neutral
Je suis toujours comme ça messire.
Je vois juste dans votre façon de faire un manque de respect vis a vis de la Touraine.
Campagne de proximité ...? un courrier envoyé vous appelez cela de la proximité ? Hum... chacun sa définition il faut croire, donc vous nous écrivez et à nous de faire le reste, judicieux...!

Regarde sa duchesse et se demande comment elle fait pour aussi bien mentir en disant qu'on va étudier son programme. Respect...!

_________________

gatimasse
Lapine crétine
Lapine crétine

Date d'inscription : 16/12/2005
Nombre de messages : 17121


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Tayabrina le Lun 12 Mar 2012 - 16:07

La duchesse n'a pas encore voté et etudiera le programme.

- Cela, dit bienvenue en Touraine, de la croix. Voyez en Touraine on à la réputation d'être comme on dit très actifs et repoussants des fois, mais cela fait de nous un duché pas commun. Prenez votre aise, mon Chambellan viendra vous réjoindre. Je vous enlève mon CaC.

_________________

Tayabrina

Date d'inscription : 05/09/2010
Nombre de messages : 8179


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Strakastre le Lun 12 Mar 2012 - 16:20

Salut de la tête à l'arrivée de la Duchesse.

- Certes oui, mon arrivée en ces lieux n'est pas de début de campagne, je vous l'accorde... Cependant, n'y voyez aucun manque de respect ni même prise de haut de ma part. Si j'ai fait le choix d'un envoi préliminaire d'un courrier de présentation à tous les conseillers et feudataires, avant de venir me présenter dans les castels concernés, c'était justement dans une démarche de prise directe de contact et dans le but que chacun puisse prendre connaissance du candidat et de la feuille de route avant, éventuellement, de solliciter les éclairages adéquats.
Aucune province n'a été oubliée, et croyez bien que j'ai reçu en retour un certain nombre de demandes, directes par missives, comme invitations à rejoindre les lieux de débats concernés.

Mais rassurez-vous, je ne suis jamais réfractaire aux caractères entiers, au contraire.

Je demeure à disposition de toute demande, si d'aventure, mes propositions en suscitaient.

Strakastre

Date d'inscription : 12/03/2012
Nombre de messages : 3


Voir le profil de l'utilisateur http://adsm62350.free.fr/bramafan/visiteurs.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrivée du Candidat Strakastre à la Couronne de France

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum